Le monde de st Seiya RPG


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fan Fiction : "La Fille-Océan"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daphné
Chevalier de bronze du Dauphin
Chevalier de bronze du Dauphin


Nombre de messages : 282
Age : 20
Localisation : Première porte à droite au fond du couloir. NAAAAN PAS CELLE LA !!!!!! LA PREMIERE !!!!! ... Trop tard. Bon c'était la chambre de Seiya... Tu as vu l'apocalypse.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Fan Fiction : "La Fille-Océan"   Sam 3 Oct - 23:40

1



*****Avez-vous déjà vu un dauphin ? Cet être gracieux, ondulant, aux courbes épurées ? Et avez-vous déjà entendu son chant ? Cette note merveilleuse, gratifiant l’ouïe ? Alors, peut-être croirez-vous mon histoire ...
*****Sur une île au milieu de l’Océan, dans une cour aux pavés brisés, une fille, seule, dansait. Douze ans au plus, bien bâtie, une tranquille assurance, une musculature fine mais efficace sous sa peau semi-mate, elle dansait. Ses mains délicates allaient et venaient, son corps ondulait, en équilibre sur une jambe bien droite, l’autre loin derrière elle. Ses longs cheveux bruns, soyeux, cachaient son visage. Ses yeux, d’un noisette joyeux et doux, étaient fermés. Une musique, légère comme la brume, flottait dans l’air. Ce chant merveilleux sortait de ses lèvres. Sérénité. La fille n’était plus une fille. Aussi insaisissable qu’un rêve, profonde comme la mer, fluide comme les nuages, c’était un dauphin. J’étais un dauphin. Oui, c’est moi, Daphné, qui se mouvait ainsi. Et je ne dansais pas. Et je n’étais pas seule. De l’autre côté de la cour, une femme, sa chevelure de blé au vent, Manon, en position de combat. Car c’est bien ce que je faisais. Je ne dansais pas, je combattais.
*****Le chant, tourbillonnant hors de mes lèvres, était une attaque. Immobile, une vingtaine de mètres plus loin, Manon me fixait. Mon chant se fit encore plus fort. Alors, de sa main, elle me fit signe. Je me tus immédiatement, comme j’arrêtais de danser. Elle prit la parole :
«- Bravo, Daphné. Ton chant est de plus en plus mélodieux. Bientôt, moi-même, je ne pourrais résister à son charme...
- Manon, aujourd’hui, cela fait 6 ans que tu m’entraines sans relâche. Pourquoi tous ces efforts ? »
*****Il faut dire que je ne savais pas moi-même. Lorsque j’avais 6 ans, dans mon orphelinat, tous les jours, on m’obligeait à aller m’épuiser dans une salle d’entrainement. Combat, assouplissement, gymnastique, escalade en falaise (sans être assurée, bien sûr), parfois même musculation, je n’échappais à aucun exercice de la salle. Puis, un jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dauphinae.skyrock.com/
leo no Aiolia
Chevalier d'or du Lion
Chevalier d'or du Lion


Nombre de messages : 403
Age : 20
Localisation : maison du lion
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Fan Fiction : "La Fille-Océan"   Jeu 22 Oct - 22:37

^^ il est bien ton rp ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nabil-yas.skyrock.com
leo no Aiolia
Chevalier d'or du Lion
Chevalier d'or du Lion


Nombre de messages : 403
Age : 20
Localisation : maison du lion
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: Fan Fiction : "La Fille-Océan"   Jeu 22 Oct - 22:37

je crois que je suis le premier a te répondre dans se rp ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nabil-yas.skyrock.com
Daphné
Chevalier de bronze du Dauphin
Chevalier de bronze du Dauphin


Nombre de messages : 282
Age : 20
Localisation : Première porte à droite au fond du couloir. NAAAAN PAS CELLE LA !!!!!! LA PREMIERE !!!!! ... Trop tard. Bon c'était la chambre de Seiya... Tu as vu l'apocalypse.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Fan Fiction : "La Fille-Océan"   Mar 27 Oct - 18:10

[Oui aliolia tu est le premier mais... ON NE POST PAS DEUX FOIS DE SUITE !!!]
[Bonne chance pour tout lire ! ^^]


*****


*****
Il fait chaud. L’air est lourd. Dans la salle d’entrainement, près de l’orphelinat, des garçons de mon âge s’entrainent. Ils font de la musculation pour la plupart. J’en vois quand même un qui fait de la corde à sauter. Il est de dos, mais je le connais. C’est le seul de tous les garçons à pouvoir me tenir tête à cet exercice. J’ai beau le connaître, je ne me souviens que de son dos.
*****Lassée de détailler cette force brute qui émane de ces corps qui ploient sous l’effort, je reprends mes exercices d’assouplissement. Jambe qui monte, main loin derrière, pied qui se pose. Sur ma tête. Alors tous les autres s’arrêtent et m’observent. Tous regardent la seule fille acceptée à l’entrainement, celle qui est debout sur une jambe, penchée en avant, et dont son pied touche sa tête, formant un arc de cercle dans son dos. Tous observent son pied qui redescend, les gestes emprunts de grâce. Tous observent avec émerveillement cette fluidité dont mon corps est baigné.
*****Soudain, le maître entraineur entre. Le silence s’installe. C’est un homme dur, une petite cinquantaine d’années, au visage carré et à la stature imposante. Les autres le craignent. Moi aussi. Pourtant, je l’appelle le Monstre, sous son nez. Pourtant, il ne dit rien. Pourquoi ? Parce que c’en est un. C’est tout. Il nous appelle, les uns après les autres, chacun par notre prénom. Nous nous rangeons en silence. Sa voix, usée par le temps, s’exclame :
« -Vous vous entrainez tous durement. Aujourd’hui se joue votre destin. Vous allez tirer un papier, où sera noté un nom de lieu. Vous poursuivrez votre entrainement là-bas. En aucun cas, vous ne pourrez protester, ni même émettre une parole. »
*****Le ton de sa déclaration est de celui qui a l’habitude de commander. Et de se faire obéir. Un silence, lourd, s’abat sur la salle. Un silence brisé par une question :
« - Pourquoi on s’entraine ? » m’exclamais-je.
Ma petite voix fluette, après cet ordre imposant, en aurait fait rire un autre. Je le fixe toujours dans les yeux avec aplomb. Ordre ? Obéissance ? Jamais entendu. Cependant, sans tiquer, d’une voix sans âme, il lance :
« - Dix d’entre vous deviendront chevalier.
- Pourquoi dix ?
- Vous êtes cent orphelins ici, pas plus pas moins. Etre chevalier se mérite, et il n’y peut y en avoir que dix. Les autres mourront.
- Pourquoi ?
- Parce que leur entrainement sera trop dur pour eux.
- Ca, j’avais compris, lançais-je avec effronterie. Je demandais pourquoi devenir chevalier.
- Pour protéger et sauver le monde. »
*****S’il cherche à m’appâter comme ça, c’est qu’il espère que je ne fasse pas partie des dix élus et que je ne revienne jamais pour l’embêter. C’est dangereux, j’en ai l’intime conviction. Je peux ne pas partir, personne ne me dira rien. Pas à moi. Mais la tentation est trop forte. J’acquiesce d’un signe de la tête.
*****Je tire un papier. L’île aux Dauphins, c’est l’inscription notée dessus. Le garçon à la corde à sauter tire le sanctuaire. Un autre, aux cheveux verts, s’approche de l’urne. Je l’observe. Il ressemble plus à une fille qu’à un garçon, et souvent les gens se trompent. Son caractère est complexe et simple à la fois. Ses yeux couleur feuillage d’été sont deux grandes fenêtres ouvertes sur son âme. Jamais aucun péché, ou des moindres (personne n’est parfait), n’a entaché ces océans miniatures. Il tire l’île de la Mort. Voyant ses yeux, interrogateurs, posé sur lui, le maître répondit à la question muette avec cette petite lueur de malhonnêteté qui embrase ses prunelles lorsqu’il persécute les enfants :
« - C’est l’endroit le pire de tous. L’entrainement y est sans pitié. Le sol brule les pieds, et l’air de souffre y est irrespirable. L’enfer sur terre. La torture. La mort. Dommage que tu es tiré ce papier, toi qui est si fragile. Tu ne reviendras jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dauphinae.skyrock.com/
Dragon no Kain
Chevalier du Dragon noir
Chevalier du Dragon noir


Nombre de messages : 480
Age : 19
Date d'inscription : 26/09/2009

MessageSujet: Re: Fan Fiction : "La Fille-Océan"   Mar 27 Oct - 18:36

Ca va pas mal le chapitre ^^

Belle histoire ^^ Sinon le bonne chance pour tous lire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné
Chevalier de bronze du Dauphin
Chevalier de bronze du Dauphin


Nombre de messages : 282
Age : 20
Localisation : Première porte à droite au fond du couloir. NAAAAN PAS CELLE LA !!!!!! LA PREMIERE !!!!! ... Trop tard. Bon c'était la chambre de Seiya... Tu as vu l'apocalypse.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Fan Fiction : "La Fille-Océan"   Mar 3 Nov - 15:07

[Qu'est-ce qu'il a, mo, bonne chance pour tout lire ? Je sais que c'est pompant de lire un truck fachement long sur ordi !]
[Bref, voila la suite. Petite présentation du poulet bien connu... et NO COMMENT' !!!]


*****Avez-vous déjà vu un chat désespéré ? Il devient vif, bien plus fort, et éperdu. Le grand frère du frêle garçon se jette entre celui-ci et le monstre. Comme un chat désespéré.
*****Ce frère est l’un des plus costauds des jeunes candidats. Grand, robuste, violent, c’est un bagarreur un peu trop protecteur envers ceux qu’il aime. Je l’ai remarqué, car il me drague. Depuis, au lieu de surveiller éternellement son frère des yeux, il intervertit. Un quart d’heure moi, un quart d’heure l’autre. Lors de mes rares moments de liberté, je cherche une cachette où il ne peut pas me trouver. Mission impossible. C’est comme si il avait un GPS pour me retrouver. Vraiment exaspérant. Mais le pire, c’est quand il me surveille. Alors là, c’est à peine si j’ai le droit de marcher. Je veux jouer au foot ? Il range la balle en cuir, et va en chercher une en mousse. Je veux grimper aux arbres ? Il escalade le même arbre que moi, et se rapproche petit à petit, veillant à avoir presque toujours sa main qui est le plus près de moi libre. Au cas où si je tombe. Comme si je ne pouvais pas me rattraper toute seule. C’est quand même moi la plus entrainée et la plus douée à l’escalade. Je veux me rouler dans l’herbe ? Il inspecte le gazon avant que je ne saute par terre et retire les cailloux. Vraiment très exaspérant. Impossible de supporter ça. Heureusement, ça n’a commencé qu’hier.
*****Avec tout ça, je ne suis pas étonnée qu’il crie :
« - Il n’ira pas là-bas ! J’irais à sa place !
- Je vous ai dit de ne pas contester vos destinations ! rugit l’entraineur.
Alors il s’approche, l’air menaçant. Tout à fait lui. Une cervelle de linotte et une brute épaisse. Si on n’est pas d’accord avec lui, il frappe. Comportement simple et idiot. Le dragueur fait un mouvement de recul, puis se jette sur son frère pour le protéger de son corps. Evidemment, on a beau s’entrainer, on est très fort pour des gamins de 6-7 ans. Pas autant qu’un homme, entraineur en plus, d’une centaine de kilos. De kilos de muscles.
*****J’ai un caractère bien trempé, mais je suis humaine. J’ai peur. Le dragueur et son petit frère sont des amis. En plus, si le Monstre commence à s’énerver, tous les enfants vont en sentir les conséquences. Pour moi, personnellement, je m’en fiche. Mais le garçon à la corde à sauter, celui qui fait trop son fayot, celui qui réfléchi toujours une bonne dizaine de fois avant d’agir, celui qui est de caractère froid, toujours à l’écart... Ca va faire mal. Très mal.


[Bonne nouvelle Kain : ce n'est toujours pas la fin du 1er chapitre ! evil]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dauphinae.skyrock.com/
Dragon no Kain
Chevalier du Dragon noir
Chevalier du Dragon noir


Nombre de messages : 480
Age : 19
Date d'inscription : 26/09/2009

MessageSujet: Re: Fan Fiction : "La Fille-Océan"   Mar 3 Nov - 18:54

Super

Ca va etre sympa =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphné
Chevalier de bronze du Dauphin
Chevalier de bronze du Dauphin


Nombre de messages : 282
Age : 20
Localisation : Première porte à droite au fond du couloir. NAAAAN PAS CELLE LA !!!!!! LA PREMIERE !!!!! ... Trop tard. Bon c'était la chambre de Seiya... Tu as vu l'apocalypse.
Date d'inscription : 13/09/2009

MessageSujet: Re: Fan Fiction : "La Fille-Océan"   Mer 4 Nov - 16:13

[Qu'est-ce qui va être sympa ? Le fight ? peut-être... evil]


*****J’adore chanter. Je m’entraine toute les jours. Je ne peux pas passer une journée sans chanter. C’est comme vous enlever eau et nourriture. Et encore, la comparaison est pale. Lorsque j’ai peur, lorsque je suis heureuse, lorsque je suis en colère... J’ai toujours la musique qui va avec. La couleur de mes yeux s’éclaircit. Je penche la tête et de ma voix cristalline, j’entonne une chansonnette dont j’ai oublié le nom avec le temps, en fixant l’entraineur. Mes prunelles changent lentement de teinte. Mes camarades vont être battus, les autres garçons sont paralysés par la stature du monstre, et je chante. Ridicule. Mais drôlement efficace. Je veux que les frères aient le temps de fuir. L’adulte tourne la tête vers moi. Un rictus de colère est figé sur son visage. J’ai peur. Je chante. Mes yeux deviennent bleus. Il veut s’élancer vers moi, mais ses mouvements ralentissent progressivement, jusqu’à sembler être au point mort. Je m’arrête, surprise. La seule fois où c’était arrivé, c’était en rêve. Dans ce songe, j’avais fais tomber une armoire sur le Monstre qui voulait me frapper par la force de mon chant. Je m’étais pris un livre en pleine tête, puis... plus rien. Je m’étais éveillée, et ai déduit que ça avait été un cauchemar. Ce matin-là l’entraineur avait eu une bosse énorme sur la tête. Et si... Ne me laissant pas le temps de réfléchir, le Monstre qui a retrouvé sa vivacité se jette sur l’aîné des frères. Déjà je reprends mon chant, et il ralentit de nouveau. Par contre, les gestes des autres sont tout à fait normaux. Sortant de la stupeur qui les avait saisis, ils en profitent pour se jeter sur l’entraineur, qui lui laboure le dos, qui lui arrache ses derniers cheveux...
*****Quand il ne peut plus esquisser un geste, je m’arrête de chanter et lance, soulagée que ma voix ne tremble pas :
« - Tu sais combien il est sensible, dis-je en désignant de la tête le plus petit des deux frères. C’est une magnifique qualité. Considère des yeux ce garçon, car tu ne peux même pas rêver posséder la même chose. Tu ne peux que contempler chez les autres ce qui t’es inaccessible. La sensibilité t’est inaccessible comme l’île de la Mort à ce garçon. Son frère ira à sa place, parce que lui, au moins, à des chances raisonnables de revenir vivant. »
*****Des cris de joie accueillent mes paroles, mais je n’y prête pas attention. La tête me tourne, je suis prise de vertiges et d’une migraine incroyable. Comme vidée de mon énergie. Le matin du rêve bizarre, c’était pareil. Du coin de l’œil, je vois les frères qui accourent vers moi. Un grand sourire traverse le visage du plus jeune. L’autre, le dragueur, murmure à mon oreille :
« - Merci. Sans toi, on était mal barrés. Je t’ai mal jugée, continue-t-il, hésitant. Même si je t’aime toujours très fort, je vois que tu n’as pas besoin de ma protection. Désolé de t’avoir collé comme ça.
- Ce n’est rien... balbutie-je. J’ai juste eu la peur de ma vie, découvert que j’étais une mutante, me suis attiré la haine de l’entraineur, mais tout va bien, manquais-je d’ajouter. Et puis, tu ne m’aime pas, tu sais, repris-je pour changer de sujet. Sinon, quand je t’ai dit de me laisser tranquille, tu aurais obéi. Je suis juste une amie pour toi. Et tu es un garçon très gentil. Très fort aussi. Je suis sûr que quand tu reviendras ici, car tu reviendras, tu seras chevalier. »
*****Un bisou claque sur sa joue, déjà je suis saisie par des hommes en noir. Je ne cherche pas à leur résister, je suis trop fatiguée. Je vois du coin de l’œil le dragueur qui devient rouge comme une tomate. Ca me tire un sourire. Les hommes m’entrainent dans une voiture noire. Elle démarre sur les chapeaux de roues. Direction, l’aéroport. Je me retourne une dernière fois, pour regarder l’orphelinat. Cinq silhouettes se dessinent au loin : les deux frères, le garçon à la corde à sauter, et deux autres que je ne vous ai pas présentés. Cinq regards. Cinq promesses de retrouvailles. Trop loin. L’orphelinat disparaît à l’horizon. Je me retourne vers la route. Vers l’île au Dauphin. Vers mon destin.


[Et attention... FIN DU CHAPITRE 1 !!!!!!!! (C'est Kain qui va être content... =D)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dauphinae.skyrock.com/
Dragon no Kain
Chevalier du Dragon noir
Chevalier du Dragon noir


Nombre de messages : 480
Age : 19
Date d'inscription : 26/09/2009

MessageSujet: Re: Fan Fiction : "La Fille-Océan"   Mer 4 Nov - 16:23

Nickel le chapitre =D

Mais l'ile des dauphins ca existe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theandras



Nombre de messages : 360
Age : 21
Localisation : Mondes fantastiques…
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Fan Fiction : "La Fille-Océan"   Ven 11 Déc - 21:56

Tu continue à écrire l'histoire ici ou pas?
Elle est geniale ton histoire! (et oui, j'ai tout lu jusqu'au bout!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cdzleregnedhades.4rumer.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fan Fiction : "La Fille-Océan"   Aujourd'hui à 15:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Fan Fiction : "La Fille-Océan"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lou Maréchal-Levy "I'M NOT SMALL!" {Read! It's done!
» Chronique Vampire Masquerade : "City of Black Miracles" (2)
» Intrigue " Baptême de Destiny " : Cérémonie à l'église
» LE TRAIN "BANM JANM PRAN KANN"DE RENE PREVAL
» Les trois coups d'etat, le "manje ranje de lespwa" pour le deuxie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de st Seiya RPG :: Espace détente-
Sauter vers: